Une épistaxis est un écoulement de sang des fosses nasales suite à une petite hémorragie des muqueuses. Elle fait partie des raisons de consultations les plus fréquentes en services ORL, car les gens ont une tendance à paniquer quand ils voient du sang s’écouler du nez. Dans la majorité des cas, elle est bénigne, se produit sans raison précise, de faible abondance et unilatérale. Si le contraire se produit : accompagné d’autres signes, de grande abondance et surtout bilatérale, consultez votre médecin. Elle peut faire partie des symptômes d’une maladie grave. Dans cet article, vous en apprendrez plus sur les causes, les gravités, les moyens d’arrêter le saignement.

Quelles sont les causes possibles d’une épistaxis ?

Il existe 2 types d’épistaxis :

Lire également : Quels sont les bienfaits de l’huile de ricin ?

  • L’épistaxis idiopathique,
  • L’épistaxis symptomatique.

Épistaxis idiopathique

Comme vous le savez, la majorité des épistaxis sont des saignements qui apparaissent spontanément et sans raison apparente

Elle est surtout rencontrée chez les enfants, mais aussi chez la plupart des adultes. Elle fait suite à une ectasie ou dilatation vasculaire dans la partie antérieure de la cloison nasale. 

Dans le meme genre : Comment prendre soin de son corps après une grossesse ?

Dans ce cas, le saignement est peu abondant. Il peut se répéter et arrive le plus souvent :

  • Au cours d’un effort,
  • D’une exposition à la chaleur,
  • Pendant un grattage de nez.

Épistaxis symptomatique

Il existe aussi les épistaxis classées comme symptomatiques, car elles sont liées à une maladie sous-jacente pas encore décelée comme :

  • Un trouble de la coagulation : hémophilie chez les petits garçons, à redouter, surtout si le saignement met beaucoup de temps à s’arrêter. Elle peut aussi survenir chez une personne qui prend un traitement anticoagulant.
  • Une hypertension artérielle chez les jeunes adultes, les adultes et les personnes âgées. 
  • Une tumeur au niveau des fosses nasales ou des sinus.
  • Une vascularite et d’autres maladies.

Vous trouverez plus d’informations sur www.focm.net concernant l’épistaxis.

Quand dire qu’une épistaxis est grave ?

Même si l’épistaxis est sans gravité dans la majorité des situations, il est quand même conseillé de consulter un médecin dans les cas suivants :

  • Le saignement continu toujours au-delà de 10 minutes après la compression ;
  • L’écoulement de sang est trop abondant ;
  • Si vous êtes traité par un anticoagulant ;
  • Si l’épistaxis apparait suite à un traumatisme crânien ;
  • Si d’autres symptômes accompagnent le saignement : vertige intense, malaise avec ou sans perte de connaissance, une tachycardie ou une palpitation, etc.
  • S’il y a une obstruction nasale durant l’écoulement de sang ;
  • Si elle est bilatérale
  • Si vous souffrez d’une pathologie chronique.

Comment arrêter le saignement en cas d’épistaxis ?

Pour arrêter l’écoulement de sang rapidement au cours d’une épistaxis, vous devez adopter les bons gestes tout en restant calme :

  • Mouchez-vous pour évacuer le sang et les caillots accumulés dans les fosses nasales ;
  • Effectuez ensuite une compression avec vos doigts (pouce et index) au-dessous de l’os du nez pendant 10 minutes ou plus
  • Gardez votre tête penchée en avant.

Attention ! Évitez de relever votre tête en arrière pendant une épistaxis afin d’éviter un écoulement du sang dans la gorge. Lorsque le saignement s’arrête, ne vous mouchez jamais, car cela peut entrainer un nouveau saignement.

Si le saignement est trop abondant, bilatéral ou accompagné d’autres signes, consultez immédiatement un médecin.