La paralysie du sommeil est une sensation terrifiante d’immobilisation ressentie durant. C’est en effet un phénomène qui a pendant des années, effrayé de nombreuses personnes. Alors que la science moderne se consacre à des explications neurologiques, les experts en cultures et religions ont trouvé des réponses dans le monde surnaturel. Comment ce phénomène est-il interprété par différentes cultures et religions ?

Ce que pensent les musulmans

Pour les adeptes de l’Islam, la paralysie du sommeil est un phénomène purement spirituel. Cela s’explique par la disponibilité des prières et des rites pour le combattre. Cette culture a su bien trouver une interprétation religieuse de la paralysie du sommeil.

Avez-vous vu cela : Pourquoi le ciel est bleu ?

Pour eux, il s’agit d’une oppression démoniaque qui doit être combattue afin que la paix puisse revenir dans l’âme de la personne attaquée. Les musulmans, dans leurs croyances, pensent aussi que parfois, la paralysie du sommeil est un réconfort spirituel. 

Les interprétations selon la religion chrétienne

Dans la religion chrétienne, le phénomène de la paralysie du sommeil est attribué à des créatures appelées succubes. Ces créatures ont été décrites comme des femmes possédées par les démons en ce qui concerne l’interprétation religieuse de la paralysie du sommeil. 

A voir aussi : Laboratoires Expanscience : découvrez leur mission

Selon plusieurs personnes, les succubes s’asseyent sur les poitrines des dormeurs dans le but de leur voler leur énergie vitale et leurs ondes positives.  C’est une croyance qui leur permet de donner un sens à la pression thoracique qui survient lors de la paralysie du sommeil.

Cette approche est prise en compte et défendue par les croyants. Ils n’hésitent pas à essayer des approches de solutions spirituelles pour les combattre.

Les interprétations de la culture japonaise 

Au Japon, la paralysie du sommeil est connue sous le nom de kanashibari. Dans la culture japonaise, le phénomène d’immobilisation est attribué à la présence des entités maléfiques dans l’espace dans lequel se trouve l’individu.

D’après les explications, il s’avère que dans la culture japonaise, ce phénomène est la réincarnation d’un prêtre bouddhiste dont le but est de se venger.

Les interprétations chez les inuits

Dans la culture des Inuits d’Alaska et du Canada, c’est Ag Rogi qui est tenu pour responsable de ce phénomène. Il s’agit en réalité d’une entité maléfique qui immobilise le dormeur. 

Il menace également ce dernier lorsque certains rituels ne sont pas faits. Selon les experts du domaine, il est très important de respecter les traditions après la première manifestation de la paralysie du sommeil. 

Les interprétations de la culture africaine

Dans la culture africaine, la paralysie du sommeil est interprétée par la manifestation de la sorcellerie ou des esprits ancestraux. Au sein de certaines cultures par exemple, certaines personnes pensent qu’il s’agit des sorciers qui infligent des sanctions à ceux qui ont enfreint les normes de la communauté.

D’autres pensent également que ceux chez qui se manifeste la paralysie du sommeil sont des cibles de malédictions. C’est donc un phénomène qui est considéré comme une punition des forces surnaturelles.